Utilisation d'AMC sous Windows(r)

L'idée

AMC n'est pas fourni pour Windows. Or, il peut être utile d'en disposer sous cet OS, pour le tester ou le découvrir, pour l'utiliser quand on n'a pas le choix de son système d'exploitation, etc.

Diverses solutions sont envisageables :
  • Utiliser une clé (ou un dique) USB "bootable"
  • Virtualiser une distribution GNU/Linux avec AMC installé, pour l'utiliser depuis Windows
  • Installer une distribution GNU/Linux en double-boot et choisir au démarrage entre Windows et Linux.

Détaillons les deux premières solutions.

Solution 1 : clé ou disque USB "bootable"

Il est possible de créer une clé USB "live" (chargée au démarrage de l'ordinateur, fonctionnant en mémoire vive, sans installation sur le disque dur) et d'y installer AMC. Ce n'est pas forcément la solution la plus simple, mais une fois la clé créée, vous pouvez l'utiliser sur tout PC qui peut démarrer sur support USB. En plus, il semble qu'avec une clé suffisamment rapide, cette solution soit moins lente que la virtualisation (à vérifier, n'hésitez pas à partager vos observations sur le forum).

La distribution Lubuntu est parfaitement adaptée, de part sa "légèreté" et parce qu'elle permet d'utiliser une interface peu déroutante pour les utilisateurs de Windows. C'est elle que nous avons choisie.

Un exemple prêt à installer (pour clé de 4Go ou plus)

Une telle clé peut être téléchargée sur http://files.auto-multiple-choice.net/17/customLubuntu1304.partimage.000 * (ATTENTION *2,5Go environ, le chargement risque d'être long !)
Cette clé dispose du "mode persistant" : vos données sont conservées d'une session à l'autre, même si vous éteignez le PC. Vous n'y trouverez pas nécessairement la dernière version d'AMC et elle ne sera sans doute pas mise à jour régulièrement, mais elle peut rendre service ou servir de modèle. Une version anglophone équivalente est disponible dans le même dossier.

Mode d'emploi pour construire cette clé

Une machine disposant de Linux est utilisée le temps de l'installation seulement.
  • Télécharger le fichier image
  • Si possible, vérifier sa validité : la commande
     md5sum customLubuntu1304.partimage.000 | grep f4d89cab16ff9ea91851699b936ca74d 

    doit vous afficher après un certain temps le nom du fichier ainsi que son empreinte...
  • Se munir d'une clé vierge d'au moins 4Go (ou sur laquelle on dispose d'une partition de cette taille), si possible assez rapide.

Attention, pour la suite, il est nécessaire de comprendre ce que l'on fait, sans quoi on pourrait endommager de manière irrémédiable le contenu du disque dur !!
Lisez tout avant de vous lancer...

  • À l'aide par exemple de Gparted, créer une partition FAT32 de 4Go ou plus sur la clé USB. Noter le nom de la partition (ex /dev/sdc1)
  • À l'aide du programme Partimage, copier l'image sur la clé USB (sous Linux, en mode semi-graphique, à lancer depuis une console, choisir la partition de la clé USB comme cible, indiquer le fichier image téléchargé plus haut, sélectionner la tâche "Restaurer la partition à partir d'une image").
  • À l'aide par exemple de Gparted, rendre cette partition "bootable" (ajouter le drapeau "boot").
  • (On peut agrandir cette partition avec Gparted, ou en ajouter une autre, sur une clé disposant de plus de 4Go).
  • Démonter la clé : elle est maintenant utilisable pour "booter" sur n'importe quel PC capable de cela (voir les options du BIOS si nécessaire, cf. touche indiquée un court instant au démarrage du PC)

Le mode persistant permet d'installer de nouveaux logiciels / paquets via les outils standard (synaptic ou autre), mais attention à l'espace disponible, vite dépassé...

Notes pour l'utilisation

Au démarrage, on retrouve le choix entre
  • le lancement sans installation de cette version customisée de la distribution (par défaut) et
  • l'installation de la distribution Lubuntu standard sur le PC.

Avec le choix par défaut, on obtient une interface graphique qui ne devrait pas poser de difficulté particulière. AMC est déjà installé, avec TeXmaker (ainsi que LibreOffice avec Dmaths). Une petite note détaille la procédure pour fabriquer une telle clé. Le fonctionnement est souvent plus lent que sur une installation standard, surtout sur certaines clés ou si l'on ne dispose pas de suffisamment de mémoire vive.

On peut "installer" une imprimante si l'on travaille dans un environnement stable. Mais une autre solution plus simple consiste à "imprimer un PDF" avec la pseudo-imprimante intégrée. Ensuite, on peut copier ce fichier sur une autre clé (elle apparaît dans le gestionnaire de fichiers, penser à indiquer qu'on la "démonte"/ qu'on l'éjecte) avant de la retirer), ou à l'envoyer par mail, ou sur un dossier distant (cloud avec accès via une page web).

Des paquetages LateX peuvent quelquefois manquer et provoquer des erreurs tant qu'on ne les a pas ajoutés, pour certains documents particuliers qui font appel à eux. On pourra les ajouter comme on le ferait sur une distribution Ubuntu/Linux classique.

Solution 2 : virtualisation sous Windows

Cette solution est simple à mettre en œuvre et à utiliser. Mais elle semble assez lente sur certaines machines, c'est à prendre en compte pour des projets conséquents. De plus, il vous faudra l'installer sur chaque PC que vous utilisez si vous êtes "nomade".

Vous pouvez vous faire une idée de ce à quoi ça ressemble ici avant de passer à l'installation...

Virtualbox

Commencez par installer ce logiciel, qui va permettre d'émuler d'autres OS à l'intérieur de Windows (ou autre) : votre machine est alors qualifiée de système hôte, et le système émulé, ici une distribution GNU/Linux, est le système client. Vous trouverez tout ce qu'il faut par ici

"Distribution virtuelle"

Vous pouvez ensuite installer "à l'intérieur de Virtualbox" n'importe quelle distribution GNU/Linux et y inclure AMC. Ou plus simplement importer dans Virtualbox notre fichier "prêt à importer": (MAJ : http://sesaprof.sesamath.net/doc/amc/AMC_XFCE_Mint18-64bits.vdi est un disque virtuel prêt à l'emploi à associer à une machine virtuelle "Ubuntu 64bits", la documentation sera bientôt mise à jour) de la distribution virtuelle AMCbuntu, préparée tout spécialement pour vous ;-) ! Un double-clic dessus devrait vous l'ouvrir dans Virtualbox, il suffit ensuite de suivre les instructions. Il peut être pratique de demander l'ajout d'une icône permettant le lancement direct d'AMCbuntu directement depuis le bureau.

AMCbuntu est basée sur une Lubuntu 14.10 "customisée" (AMC, TexMaker, LibreOffice ajoutés...)

Pour plus de détails sur l'utilisation d'AMCbuntu, voir le site de Virtualbox en plus des documents présents dans le dossier spécifique à AMCbuntu. Vous y trouverez notamment une explication concernant le partage de dossier entre le système hôte et son client, qui permet de récupérer les sujets à imprimer, sans avoir à installer d'imprimante sous Linux, par exemple.

N'oubliez pas le forum d'AMC pour échanger autour d'AMCbuntu...